L’iguane terrestre des Galápagos (Conolophus subcristatus)

Charles Darwin a visité les Galápagos en 1835, il a écrit sur l’abondance des iguanes terrestres. Cependant, lorsque les baleiniers et les colons ont commencé à visiter les Galápagos au début des années 1800, ils ont apporté avec eux des chiens, des chats, des chèvres, des cochons et autres animaux domestiques. Au fil du temps, ces animaux se sont échappés ou ont été abandonnés avec des résultats dramatiques. Les chèvres exterminent des zones entières de végétation dont les iguanes dépendent pour leur nourriture. Les chats chassent les jeunes iguanes et les chiens tuent les adultes. Aujourd’hui, les nombreux iguanes dont Darwin a parlé sur l’île de Santiago ont disparu. Sur certaines des autres îles, ils sont presque tous disparus.

LES CARACTÉRISTIQUES DES DES IGUANES TERRESTRES

L’iguane des Galápagos (Conolophus subcristatus) ressemble aux créatures de la préhistoire, des écailles une longue queue, pieds griffés et crêtes épineuses. Les iguanes terrestres ont une crête dorsale pointue qui court le long du cou et du dos. Ils sont corpulents avec des pattes arrière épaisses et des pattes avant plus petites.



Les iguanes terrestres ont une tête courte et émoussée et des dents attachées par leurs côtés à la face interne de la mâchoire, comme chez certains variétés de lézards. Sa queue est un peu plus longue que son corps. Ces lézards sont inoffensifs, mais menacés dans leur propre pays natal.

L’HABITAT DES DES IGUANES TERRESTRES

On trouve deux espèces d’iguanes terrestres dans les îles Galápagos : « Conolophus subcristatus » est originaire de six îles différentes et « Conolophus pallidus » est présent uniquement sur l’île de Santa Fe. Leur ventre orange-jaunâtre et leur dos rouge brunâtre les rendent plus colorés que leurs cousins, les Iguanes marins. Ils mesurent plus d’un mètre de long, et le mâle de l’espèce pèse 13 kg.

Les iguanes terrestres vivent dans les régions les plus sèches des îles et le matin, ils sont étalés sous le soleil équatorial chaud. Cependant, pour échapper à la chaleur du soleil de midi, ils cherchent l’ombre des cactus, des rochers, des arbres ou d’autres végétaux.

La nuit, ils dorment dans des terriers creusés dans le sol, pour conserver leur chaleur corporelle. Les iguanes terrestres montrent une interaction fascinante avec les pinsons de Darwin, en se dressant pour permettre aux petits oiseaux d’enlever les tiques présentes sur leur corps.

L’ALIMENTATION DES IGUANES DES GALAPAGOS

Ils se nourrissent principalement de plantes et d’arbustes à croissance lente, comme les cactus, ainsi que de fruits tombés, y compris les épines de ces plantes. Ces plantes succulentes (plantes grasses) leur fournissent à la fois la nourriture et l’humidité dont elles ont besoin pendant les longues périodes de sécheresse.

LA REPRODUCTION DES IGUANES TERRESTRES

Les iguanes terrestres atteignent la maturité sexuelle entre 8 et 15 ans. Les mâles sont territoriaux et défendront agressivement des zones spécifiques, qui comprennent généralement plusieurs femelles. Les guerres territoriales comprennent des hochements de tête rapides et, parfois, des batailles de morsures et de coups de queue.



Après la période d’accouplement, les iguanes femelles migrent vers des endroits propices à la nidification et pondent entre 2 et 25 œufs dans un terrier creusé dans le sol sableux. La femelle défend le terrier pendant une courte période afin d’empêcher d’autres femelles de nicher au même endroit.

Les jeunes iguanes éclosent 3 à 4 mois plus tard et prennent environ une semaine pour sortir du nid. S’ils survivent aux premières années difficiles de leur vie, alors que la nourriture est souvent rare et que les prédateurs représentent un grnd danger, les iguanes terrestres peuvent vivre plus de 50 ans.

UNE SPÉCIFICITÉ DES IGUANES

Une partie de l’adaptation à l’environnement plus sec comprend une conservation de l’énergie par un mouvement lent. Cela rend les animaux paresseux ou stupides. Les iguanes terrestres creusent dans le sol en créant des tunnels qui leur permettent de nicher, d’avoir de l’ombre pendant la journée et de se protéger pendant la nuit.