Le bouquetin des Alpes (Capra ibex) vit dans les régions rocheuses le long de la ligne de neige au-dessus des forêts alpines des Alpes européennes. Il est étroitement apparenté au bouquetin espagnol (Capra pyrenaica) et au nubien du Moyen-Orient (Capra ibex nubiana). Ce sont des animaux à sabots pairs, également connus sous le nom de « sabots biongulés ». Tous les ongulés étaient autrefois réunis dans l’ordre des ongulés, mais ils sont maintenant séparés entre les ongulés à doigts pairs et les ongulés à doigts impairs.

Description du bouquetin

Il apparaît comme est une espèce de chèvre sauvage de montagne qui possède d’énormes cornes recourbées dans le dos. Les cornes d’un bouquetin mâle peuvent atteindre une longueur de 70 à 140 centimètres. Les cornes de la femelle sont légèrement plus courtes, plus minces et légèrement plus courbées vers l’arrière. Les cornes sont utilisées pour se défendre contre les prédateurs.

Un bouquetin mesure entre 75 et 90 cm au garrot pour une longueur, du museau à la queue, comprise entre 1,40 et 1,60 mètre. Son poids varie en fonction des saisons, de 65 à 100 kilogrammes. Le bouquetin mâle est généralement plus gros et plus lourd que la femelle. Les bouquetins ont un pelage court, mais non hirsute, dont la couleur varie du brun rougeâtre en hiver au gris brunâtre en été. Le bouquetin mâle a une barbe sur le menton. Les bouquetins sont remarquablement sûrs de leurs pieds et agiles, ce qui leur permet de sauter sur les corniches rocheuses.

 

Son Habitat

Les bouquetins se trouvent sur des terrains escarpés entre les lignes de bois et de neige au-dessus des forêts alpines des Alpes européennes. Ils ont tendance à occuper des habitats rocheux abrupts et escarpés à des altitudes comprises entre 6 500 et 15 000 pieds (2 000 et 4 600 mètres). Les bouquetins ont une structure de sabot unique, ce qui en fait un excellent grimpeur sur les rochers escarpés.

Le mode Alimentaire

Ce sont des herbivores et dépendent principalement de l’herbe, des fleurs, des rameaux et de la mousse pour survivre. Les bouquetins se tiennent aussi souvent debout sur leurs pattes postérieures pour atteindre les feuilles et les pousses des arbres. Ils descendent de leurs habitats escarpés en fin d’après-midi et en soirée vers les prairies alpines en contrebas pour se nourrir. Cependant, en hiver, ils ont tendance à vivre à des altitudes plus basses lorsque la nourriture est plus rare. Pendant l’été, les bouquetins doivent boire de l’eau tous les deux jours et donc chercher des régions où il y a une source d’eau fiable.

Comportement du bouquetin

Ils sont diurnes et vivent en groupes de célibataires dans des troupeaux de 10 à 20 individus. Ces troupeaux de mâles et de femelles ne se réuniront que pendant la saison des amours.

Pouvoir grimper à de grandes hauteurs est aussi une technique de défense de cette espèce car très peu de prédateurs peuvent les suivre dans les régions les plus escarpées de leur montagnes. Les prédateurs des bouquetins sont les loups, les ours, les renards et les lynx. Si ils sentent le danger, ils lèvent leurs pattes arrière très fortes et pointent leurs cornes vers leurs prédateurs. Les jeunes sont également vulnérables aux attaques de grands oiseaux prédateurs comme les aigles.

Ces animaux reçoivent de l’aide avec leurs habitudes de toilettage de la part d’oiseaux appelés Gackles qui picorent les parasites de leur pelage.

Comme la plupart des chèvres, le bouquetin se vaporise de sa propre urine, ce qui lui donne une forte odeur corporelle.

Reproduction du bouquetin

La saison de reproduction des bouquetins commence à la fin de l’automne, lorsque le mâle entre dans ce que l’on appelle  » le rut « . À ce moment-là, les mâles se sépareront de leurs troupeaux de célibataires et iront à leur façon à la recherche d’un troupeau de femelles. Pendant la saison de reproduction, des rituels de combat ont lieu entre les mâles afin de déterminer qui a le droit de se reproduire avec les femelles disponibles. Les dommages physiques sont rares pendant les rituels malgré les cornes lourdes et grosses des mâles.

La période de gestation de la femelle est d’environ 6 mois (150 – 180 jours) après quoi un seul enfant naît (les jumeaux sont rares), généralement pendant le mois de mai. Les bouquetins peuvent vivre jusqu’à 20 ans.

État de conservation des bouquetins

Au début du 19ème siècle, cette espèce était pratiquement éteinte, chassée pour ses prétendues qualités mystiques. Après 150 ans de protection extensive, les populations sauvages ne sont plus menacées d’extinction. Plus de 3000 bouquetins des Alpes vivent aujourd’hui dans le Parc National du Grand Paradis, créé dans les Alpes italiennes en 1922 pour leur protection. Environ 5000 individus vivent dans d’autres régions des Alpes. D’autres sont menacés d’extinction sont le bouquetin éthiopien et le bouquetin espagnol de la péninsule ibérique.